Articles     >     Internet     >     Les phases de création d’un site Internet
27
fév
2012

Les phases de création d’un site Internet

27/02/2012 Par Benoit

création d'un site internet
Beaucoup de PME/PMI pensent qu’un site internet se conçoit rapidement sur le coin d’une table sans avoir besoin d’une réelle étude préliminaire. Leur site vitrine ou leur site E-commerce n’étant pas de grande taille, il est facile de se tromper et de penser qu’un site Internet peut-être conçu rapidement. Malheureusement cela ce conclu bien souvent par un site mal conçu et dont l’audience n’atteint pas les résultats escomptés.

La création d’un site internet, tout comme les autres projets informatiques ou plus généralement tous les projets de conceptions, commence par une étude préalable afin que votre site atteigne son objectif en remplissant réellement son rôle de vitrine ouverte sur le monde afin d’augmenter votre visibilité auprès de votre clientèle cible et d’augmenter vos ventes. Plus un site est petit et plus il doit être étudié convenablement pour pouvoir exister aux côtés des sites énormes des grandes sociétés.

 

Définir les objectifs et la cible de votre site Internet

Afin de ne pas louper le projet de la création de votre site internet, cette phase est sans doute l’une des plus importantes. Aujourd’hui un site Internet n’est plus une chose que l’on conçoit pour ce faire plaisir, mais sa création répond à un besoin. Un site est un outil important dans votre politique de communication.

  • Définissez la cible de votre site.
    Le but premier de votre site Internet est de vous permettre d’augmenter vos ventes. Pour cela il faut que vous définissiez précisément la clientèle cible de votre site.  Créer du trafique (visites) est un but, mais pas une finalité en soit. Il vaut mieux attirer un public intéressé par votre contenu qui se conclura par des ventes, plutôt que de faire venir un très large public, mais dont les visites ne se concrétiseront pas en achat.
    De cette clientèle visée découlera d’autres éléments tels que les médias de diffusion, le design et le contenu. En effet on ne s’adresse pas de la même façon à un public jeune ou à un public plus âgé, à un public féminin ou un public masculin, …
    Vous adressez vous à un public partageant votre passion ou votre profession ou à un public beaucoup plus large, dans quel cas faut-il avoir un contenu détaillé et pointu ou vulgariser les informations pour les rendre accessible à tous. Voulez-vous juste créer un contenu pour informer ou former un public et concevoir votre site comme un WIKI ou plutôt présenter un maximum de vos services ou vos produits ?
    Toutes ces questions vous aideront à déterminer la cible et l’utilisation future de votre site
    .
  • Définissez le type de site que vous désirez
    On définit plusieurs types de sites selon leur utilisation.

    • Un site vitrine : généralement constitué de quelques pages seulement, il sert de carte de visite. Il permet de présenter l’activité de votre société et de la localiser. Il peut permettre aussi de présenter votre travail, par exemple vos réalisations. Par contre, prenez garde aux offres d’internet. Bien souvent on vous propose des pack peu cher avec uniquement de 2 à 5 pages. Hors il faut savoir qu’un site vitrine est constitué en moyenne de 10 à 15 pages. Du coup les fournisseurs doublent voir triplent le prix annoncé en vous facturant très cher l’ajout des pages qui vous manqueront de toute façon [pas chez IMC, voir nos offres sans jamais aucune limitation en nombre de page]). Étudiez bien les offres des créateurs de site Internet afin d’éviter les nombreux pièges.
      .
    • Un site marchand ou une boutique en ligne : Ce type de site permet de vendre sur Internet contrairement aux sites vitrines qui  sont plus destinés à aider votre clientèle à entrer en contact avec vous ici le but est de vendre. Ce site évoluera beaucoup plus souvent que le précédant. Il génèrera plus de trafique et il faudra en tenir compte dans les étapes techniques de la création de votre site Internet pour que votre site ne soit pas saturé aux heures de pointes.
      .
    • Un site privé : Un site dont l’accès est limité. Il peut être réservé à votre clientèle. Du coup sa conception sera différente. Il faudra, par exemple, le concevoir plus particulièrement pour le e-marketing. Un site qui vous permet de cibler plus précisément les intérêts de chacun de vos clients afin de personnaliser vos offres et d’augmenter votre taux de transformation visites/ventes.
      Ou encore un site réservé à vos employés ou vos partenaires. Du coup il devient un outil différent, au public restreint. Vous pouvez le concevoir pour que vos employés qui voyagent beaucoup, puissent trouver toutes les informations nécessaires à leur activité, des formations en lignes, …

Définir le contenu de votre site Internet

De la phase précédente découle directement celle-ci. Une fois que vous avez ciblé la clientèle cible de votre site, il vous faut déterminer les informations que vous souhaitez partager avec eux par le biais de votre site Internet. Il vous faut aussi déterminer comment et par qui, ces informations seront saisies sur votre site.

Les sites web 1.0, comme on a l’habitude de les appeler, ont un contenu statique et qui évolue peut, voir jamais. Malheureusement de très nombreuses offres de sites vitrines se limite à cela. On vous propose un CMS désuet qui ne vous permet pas de réaliser ce que vous souhaitez.

Les sites web 2.0 voir bientôt 3.0 sont beaucoup plus interactifs. Ils permettent une communication en temps réel et du coup un travail en équipe, même en étant à l’autre extrémité du globe. Contrairement au premier, ce genre de site permettra entre autre à plusieurs personnes (services) d’entrer les données de votre site et ceux de localisations diverses. Ce qui permet de créer une communauté plus importante de rédacteurs, du coup avoir un site beaucoup plus vivant et dont plus attractif.

Si vous êtes seul, il vous permettra de saisir de nouveaux contenus depuis n’importe où, même depuis votre téléphone portable.

Les sites d’aujourd’hui doivent impérativement proposer des interfaces vers les plus grands acteurs d’internet comme les réseaux sociaux ou encore les banques, les systèmes informatiques de vos partenaires. Cette interactivité permet d’augmenter grandement la visibilité de votre contenu et ainsi d’augmenter vos visites et donc vos ventes.

Prenons un exemple :

  • Un artisan photographe, qui possède un site vitrine pour présenter son travail et ses offres. Ce site lui attirera des visites, mais comme il sera mis très peu à jour, Google le notera moins bien qu’un site évoluant fréquemment. Du coup il apparaitra beaucoup plus loin dans les résultats des moteurs de recherche.
    .
  • Maintenant, jumelons ce site à un blog où le photographe présentera très régulièrement ses nouveaux travaux. Le contenu de son blog évoluera plus régulièrement, ce qui lui permettra d’avoir plus de contenu, donc d’être mieux noté par les moteurs de recherche du coup attirer plus de visites. Si l’interactivité, entre son site et son blog, est bien pensée beaucoup des visites drainées par son blog migreront vers son site et permettront à ses clients potentiels de découvrir ses offres … et donc d’augmenter ses ventes.
    .
  • Allons plus loin. Supposons que ce même photographe possède un ou plusieurs comptes sur des réseaux sociaux comme Facebook, Twitter, Myspace, Youtube, Flickr, … S’il sait exploiter convenablement ces réseaux il peut avoir plusieurs milliers de contacts sans bouger de chez lui. Pour cela il lui suffit d’une simple discipline régulière mais accessible à tous et gratuite.
    .
  • Alors, imaginons qu’à chaque fois que cet artisan ou auto-entrepreneur met à jour son site ou son blog, un message apparaisse automatiquement sur ses comptes des réseaux sociaux ou encore sur une ou plusieurs pages fans ? Les réseaux sociaux permettent même aujourd’hui, par le biais des interfaces qu’ils proposent, de développer des applications qui permettent d’avoir un contenu interactif entre les réseaux sociaux et votre site. Par exemple afficher un résumé des derniers articles de votre blog automatiquement sans intervention de votre part.
    .
  • Donc imaginez, d’un simple site, grâce aux interfaces vers les acteurs du WEB, à chaque publication, modifications de son site et/ou son blog, ce sont des milliers de clients potentiels qui sont informés et ceux GRATUITEMENT. Imaginez le budget économisé en publicité et les retombés !!!
    .
  • Ajoutons des boutons « J’aime » ou « share »  sur chaque page de son site ou chaque article de sont blog, qui permettent à ces visiteurs de partager le contenu du Internet, sans que lui même n’est à intervenir et vous comprenez la nécessité de ce genre de fonctions sur un site web.
    .

Malheureusement la très grande majorité des offres de création de site, ne vous proposent pas ces options ou propose des sites qui sont encore en 1.0. Ou alors ils vous le proposent à moyennant un budget colossal prenant en main eux-mêmes ces interfaces, ne vous laissant surtout pas la main dessus. Ou encore ils vous factureront une fortune l’implantation de ces interfaces sur votre site en ne vous expliquant pas comment vous en servir, privant ainsi très souvent les PME, PMI de médias de publicités gratuites par manque de moyens.

Sachez que certain CMS comme ceux que l’on utilise chez IMC proposent ces interfaces souvent gratuitement. Pensez-y au moment où vous sélectionnez votre contenu et l’interactivité que vous souhaitez avec les acteurs principaux du web.

Définir le budget consacré à votre site Internet

Tel que vu au paragraphe précédent, si vous savez choisir astucieusement votre fournisseur de site internet, les économies peuvent se mesurer en milliers d’euro.  C’est un point très important.

Le choix de son créateur de site Internet peut faire économiser des milliers d’euro chaque année :

  • Voici quelques critères à vérifier au moment de le choisir. Ces critères détermineront directement votre budget qui peut aller du simple à dix fois plus d’un fournisseur à l’autre
    .
    • Vérifiez bien les offres et leur contenu.
      .
    • Vérifiez que les futurs évolutions tel que des ajouts de nouvelles pages ne vous ruineront pas. (Chez nous c’est gratuit). Rien que ce point peut faire passer le budget de la création et l’évolution de votre site du simple à 10 fois plus, de 800€ à 8000€.
      .
    • Vérifiez que votre site vous permet d’augmenter votre visibilité en vous proposant des interfaces vers les grands acteurs du web (beaucoup ce CMS le proposent souvent gratuitement et nous avons opté pour ceux là pour la conception de nos sites chez IMC).
      .
    • Vérifiez que vous ne serez pas emprisonné chez votre fournisseur une fois votre site conçu (on y reviendra plus bas). Sinon attendez vous à payer pour tout et n’importe quoi, même parfois, juste modifier une « , » sur une page peut vous coûter de l’argent, mais ce n’est pas dit dans l’annonce, alors renseignez vous bien.
      .
    • Vérifiez que vous pourrez héberger votre site où bon vous semble, sans quoi attendez vous à payer une fortune tous les ans pour héberger votre site (de 600€ à 2000€/ chez certains fournisseurs de site Internet, moins de 200€ chez d’autres pour le même site).

    [encart]Beaucoup de créateurs de sites se comportent comme les opérateurs de téléphonie mobile en vous obligeant à signer des contrats d’un an ou plus, en vous rendant impossible d’héberger votre site ailleurs (Cf. le paragraphe sur la technologie choisie), avec, comme seul et unique but vous facturer des fortunes ce que vous pourriez avoir gratuitement ailleurs ou même le faire vous même si vous étiez libre.[/encart]

    Autant de coûts supplémentaires qui limiteront grandement les PME, PMI dans l’évolution de leur site ou en nombre de fonctionnalités de celui-ci, alors qu’en choisissant bien son offre et vous pouvez économiser des milliers d’euro dès la première année.

    Ce choix déterminera directement le budget de votre site.

Quel sera le retour sur investissement de votre site ?

  • Cette question est primordiale. Si votre site vous permet d’augmenter vos vente de façon importante, il est sans aucun doute important d’étudier le budget à lui consacrer et peut-être d’investir plus pour un retour sur investissement plus important.

Définir le nom de domaine de votre site Internet (URL)

Il faut que vous gardiez en mémoire que le choix de votre nom de domaine (URL, adresse Internet) de votre site est primordial. C’est une des étapes les plus importantes de la création de votre site et souvent une des plus longues, car beaucoup de nom de domaine existes déjà et il faut réussir à ce différencier.

Vous allez capitaliser sur ce nom de domaine et vous ne pourrez plus le modifier. Le design de votre site, le contenu aussi pourront évoluer, mais pas votre nom de domaine. Il sera sur vos cartes de visite, vos publicités, vos communications, voir même vos produits.

Ensuite, moyennant moins de 30€/an il est intéressant d’étudier le fait de prendre plusieurs extensions à votre nom de domaine [".fr", ".com", ".net", ".eu", ...].

Imaginons que vous capitalisiez sur « www.monsite.fr » et qu’après plusieurs années de communication une société créée le site « www.monsite.com ». Imaginez l’impact négatif que cela peut avoir sur vos ventes ?

Un exemple très connu est « pagesjaunes.fr » qui n’a pas acheté « pagesjaunes.com ». Du coup une société au fin fond de la Californie a créé le site « pagesjaunes.com ». Le site ressemblait bizarrement au .fr et cette entreprise américaine a envoyé des milliers de factures à des entreprises françaises qui, croyant avoir affaire aux pages jaunes françaises, ont payé, perdant parfois plusieurs milliers d’euro avant de s’apercevoir de cette erreur. Le problème est que le site « pagesjaunes.com » propose aussi un annuaire, mais beaucoup moins performant, du coup c’est légal. Et « pagesjaunes.fr » ne peut rien y faire.

Imaginez l’impact sur votre image de marque dans un pareil cas pour vous ?

Il est possible de diriger plusieurs noms de domaines vers un même site Internet (exemple www.monsite.fr et www.monsite.com) et pour seulement 15 à 30€/an cela peut vous éviter de disparaitre tout simplement.

L’autre possibilité est de dépenser entre 150 et 200€/10 ans, soit 15 à 20€/an pour déposer une marque correspondant à votre nom de domaine. Toutes les grandes sociétés le fond :

  • quiestlemoinscher.com
  • resterdebout.fr

Pensez-y. Quelques dizaines d’euro peuvent vous permettre d’éviter des très gros problèmes. Car une fois déposée, votre marque vous garantit que personne ne pourra déposer un nom de domaine à ce nom sous n’importe quelle extension.

Définir les technologies qui seront utilisées

Un des autres points très important et sur lequel il vous faut absolument peser tous les points négatifs et positifs. Voici quelques questions à vous poser :

  • Quel trafic quotidien (nombre de visites) vous ciblez dans les années à venir (dans le 5 ans) . Réaliser un business plan peut vous aider à répondre à cette question.
    .
  • Selon votre contenu quel sera l’espace de stockage nécessaire pour votre site Internet. On place des milliers de pages texte sur quelques Mo ,alors que les médias comme le son, les photos, les vidéos ont tendance à être gourmands en espace disque. Pensez aussi qu’il faut sauvegarder régulièrement le contenu de votre site, ce qui double, triple, … l’espace de stockage nécessaire et augmente aussi les coûts d’exploitation de votre site.
    .
  • Selon votre contenu, avez-vous besoin d’un hébergeur qui ne vous limite pas en « bande passante » [taille du téléchargement de contenu depuis votre site /mois]. Certaines offres d’hébergeurs sont moins chers, mais limites la bande passante. Si vous proposez du texte avec un faible trafic ce ne sera pas handicapant. Par contre, un site multimédia ou au même nombre de visites que Wikipedia qui ne propose que du texte et quelques photos, mais à des millions de visites quotidiennes, ne peuvent se contenter de ce type d’offre.
    .
  • Avec quelle fréquence aurez-vous besoin de faire évoluer le contenu de votre site (plusieurs fois/jour, 1 fois pas semaine, 1 fois par mois, quelquefois par an, …) ? Selon cette question il est important de bien choisir votre CMS .
    C’est un point important. Il en existe des dizaines, mais certains sont plus spécialisés que d’autres. Selon que vous ayez un site vitrine, ou un commerce en ligne, ce choix diffère.

.

[encart]ATTENTION ! Toutes les sources code de vos sites sont protégées par des licences. Les codes de vos sites sont protégés par les droits d’auteurs et intellectuels. En gros c’est le créateur du site qui reste propriétaire du code du site non pas le client qui achète le site, sauf si dans la licence il est clairement spécifié que l’auteur (celui qui crée le site) cède ces droits à son client. Il a le droit de vous obliger d’héberger « VOTRE » site chez lui et vous interdire de laisser quelqu’un le modifier sans son accord. Et c’est ce qui est fait dans la quasi totalité des cas !!

Ce que cela entraine, c’est que la plupart des créateurs de sites refusent d’utiliser des systèmes de gestion de contenu qui ne sont pas développés par eux et qui proposent des licences vous permettant de gérer votre site comme bon vous semble. Résultat ils développent, seuls, des systèmes qui évoluent beaucoup moins vite que des CMS comme Joomla, WordPress, … qui sont développés par des centaines de gens et évoluent très vite. Mais cela leurs permet de vous obliger à rester chez eux, avec des CMS obsolètes, mais dont ils gardent la propriété et qui, en plus, vous interdit de migrer votre site vers un autre créateur, sans vous ruiner, car il faudra le refaire de A à Z.

Le but ? Pouvoir vous facturer une fortune des choses qui ne le valent pas, mais comme vous n’aurez plus le choix d’aller ailleurs, vous devrez payer, par exemple 80€ la page supplémentaire alors qu’en ça leur ne leur coûte pas 5€ pour le faire ou facturer 400€ d’hébergement alors que chez les hébergeurs qui ne créent pas de site cela vous coûterait 40€/an. C’est un point crucial, faites attention aux options à ajouter qui font parfois multiplier par 10 le prix annoncé au début, sans compter le coût annuel. Pour une petite entreprise cela est un vrai handicap et peut priver l’entrepreneur d’une présence intéressante sur Internet.[/encart]

Définir le design de votre site Internet

Une personne arrivant sur un site, ce fait une idée de la qualité du travail de la société en moins de 15 secondes. En fait que ce soit vrai ou pas, votre site étant votre affiche sur Internet, c’est à travers ce média que vos clients vous jugeront. Un site professionnel vous fera paraitre comme étant un professionnel sérieux, un site de type web 1.0 donnera de vous une image d’entreprise peu sérieuse.

Le design doit être unique afin que l’image qu’il laisse vous démarque de vos concurrents. C’est le problème des sites souvent moins chers, mais qui ne vous propose pas un design unique. C’est encore pire pour ceux qui vous proposent un contenu selon votre métier. Les moteurs de recherches n’aiment pas les contenus identiques ou presque et peuvent aller jusqu’à black lister (faire disparaitre des moteurs de recherche) les sites identiques et au mieux il leur donnera une mauvaise note les laissant ainsi au fond des résultats lors des recherches.

Donc éviter les sites vendus en template génériques, identiques à plusieurs clients et encore plus les sites au contenus déjà écrits. Souvent moins cher mais beaucoup moins rentables qu’un site unique et bien conçu et qui aura un retour sur investissement intéressant.

Travaillez bien le design de votre site. Il faut qu’une personne cherchant une information la trouve en trois clics maximum.

Évitez les sites entièrement en flash. Ils sont jusqu’à 1000 fois plus lent que les autres, ils sont très lourds et les smartphones ne savent pas les lire dans la plupart des cas. Sachez qu’un site lent vous fait perdre de l’audience. Une page qui prend plus de 3 secondes pour se charger vous fait perdre des visites. Un site lent est mal noté par les moteurs de recherche. Les moteurs de recherche n’arrivent pas non plus à les lire dans la plupart des cas. Le flash n’existe que pour pallier au retard qu’Internet Explorer a fait prendre à Internet. Il était censé pallier ces retards en proposant un contenu multimédia. Avec l’arriver du HTML5 il n’a plus lieu d’être en tant que CMS. Ce site par exemple ne contient aucun élément en flash et malgré tout il a des contenus interactifs, des animations. Les sites développés en flash vous obligent à passer par le développeur pour modifier la moindre virgule. Résultat, vous dépendez de lui et il vous facture pour ces services … pensez-y. Sachez qu’Adobe, l’éditeur du flash, vient d’annoncer qu’il modifiait sa politique d’évolution du flash pour se réorienter vers les médias tel que la vidéos. Le flash est en train de vivre ses dernières années en tant que CMS. Avec le HTML5 qui commence enfin à ce généralisé, son existence est devenu inutile.

Prenez bien cela en compte et refusez les site conçus entièrement en flash à l’heure ou beaucoup de médias ne le prennent plus en compte, dont la plupart des smartphones, des moteurs de recherches.

Définir votre politique de référencement de votre site Internet

Votre site est en ligne. Maintenant il faut le faire connaître.

En 2011 on a dépassé les 100 000 sites marchands actifs, juste en France. Soit 2,5 fois plus que le nombre de magasins. Il faut réussir à sortir du lot.

Pour cela une technique appelée le « référencement est nécessaire ». Le référencement sera la partie la plus importante et la plus longue de votre site. Un référencement est un travail de longue alêne. Ce n’est pas parce que vous êtes premier aujourd’hui, dans les résultats des recherches que vous le serrez encore demain.

Un référencement ce travail en permanence et de nombreux paramètres entrent en ligne de compte. Voici les plus importants :

  • Les moteurs de recherches aiment les sites qui ont du contenu intéressant.
  • Plus le nombre de sites de qualité qui parlent de votre est importants et mieux votre site sera noté.
  • Plus le contenu est mis à jour fréquemment et mieux votre site sera noté.
  • L’étude du contenu de vos pages est une chose très importante.

Cet article ne peut pas détailler la totalité des éléments à prendre en compte dans un référencement. Mais sachez que ce sont juste des règles à respecter et une discipline à maintenir. Rien de bien compliquer accessible à tous, il faut juste les connaitre.

Ce point est crucial et c’est le référencement qui vous fera apparaitre dans les premiers résultats des moteurs de recherche.

Un prochain article détaillera ce qu’est le référencement et vous donnera plus de détails sur cette pratique.

Posts Similaires
Pourquoi avoir un site Internet aujourd’hui

Avoir un site internet est essentiel aujourd’hui, même pour les petites entreprises. Mais comment s’en servir, comment gagner plus d’argent grâce à votre site web ? C’est ce que je vous propose de voit dans les prochains articles.

Pourquoi placer des statistiques sur mon site ?

Cet articles vous présente les chiffres importants dans les statistiques d’un site Internet qui vous permettront d’augmenter et d’améliorer la fréquentation de votre site.

Comment rédiger une page Internet pour bien la référencer

Beaucoup de pages de sites Internet ne reçoivent pas le nombre de visites escomptées ou alors le type de public ciblé. Cet article vous apprend certaine méthodes pour améliorer la rédaction de vos pages et leur référencement.

A propos de

Consultant en informatique et concepteur de sites Internet.

Il a travaillé pendant plus de quinze ans pour une multinationale dans le secteur de l'ingénierie Informatique.

Durant ces années, il a participé à des projets sur les systêmes de facturation et la conception des sites Internet de différentes Banques et opérateurs téléphonique à travers le monde

Senior Analyst Programmer/Team Leader, il a participé et dirigé des projets sur les plus gros clusters d'Europe.

Il habite à Paris, en ile de France .

Le Site :
Vos Commentaires pour "Les phases de création d’un site Internet"